Pourquoi partir en Sibérie?

L’idée m’est venue en 2017. A peine rentré d’Afrique du Sud, je n’avais qu’une envie: repartir en voyage avec ma moto. C’est facile à dire, mais pour aller où? Pour faire quoi? La Russie m’a toujours attiré. Sûrement un reste des cours du collège sur l’URSS et son histoire. C’était peut être l’occasion d’y aller enfin…

L’idée

J’avais envie d’aller loin mais avec MA moto. L’idée de traverser la Russie par la transibérienne m’a alors séduit. C’est à peu de choses près la route la plus longue qu’on peut faire depuis la france, sans avoir de bateau ou d’avion à prendre. Un beau road trip à faire!

Mais avant d’aller y passer 4 mois, Je me suis dit que ce serait bien d’aller y faire un tour, histoire de « prendre la température », et voir si le pays, les gens, la culture, la vie sur place me plaît. C’est ce qui s’est passé en juin 2018, quand je suis monté au Cap Nord, en redescendant par la Russie. Il y a d’ailleurs eu un article à ce sujet dans le Road Trip Mag N°51.

C’est comme ça que je me suis retrouvé à avoir un gros coup de coeur pour la Russie !

Au fil du temps et des diverses infos, je suis aussi retombé plusieurs fois sur des reportages de gens qui sont allé rouler sur la « Road of Bones« … La Kolyma Highway, qui relie Yakoutsk à Magadan . Quand on quitte la Transibérienne, c’est pour 3000km de piste. Le bout du bout. Ca me fait franchement rêver!

La route: Road of bones

La Kolyma Highway, aussi appelée Road of bones, est la R504 qui relie Yakoutsk à Magadan. Elle fut construite sous Staline, par les prisonniers des Goulags dont des dizaines de milliers décédèrent pendant sa construction. Leurs corps furent incorporés au remblai qui a servi à sa construction… La route n’est praticable qu’une partie de l’année, pendant le dégel et traverse deux villes qui revendiquent le titre de ville la plus froide au monde ( antarctique excepté ): Tomtor et Oïmiakon, avec des températures avoisinant les -70°C au plus froid…

photo de la Kolyma Highway, Sibérie, Russie.
Kolyma Highway

Il existe une autre partie de route: la  » old summer road » qui fut construite en parallèle de la ligne de chemin de fer du transibérien. cette route aujourd’hui abandonnée est une épreuve à elle seule: de nombreux ponts sont délabrés voire effondrés. A certains endroits, il faut utiliser un véhicule 6×6 pour traverser les rivières. Les gués et bourbiers sont nombreux. Cette partie n’est réalisable qu’avec une moto vraiment typée enduro et préparée pour…

Au bout de la Sibérie: Magadan

Aller à Magadan, c’est donc l’aventure! quitter la route, attaquer une piste sur 3000km, rouler dans des paysages déserts, loin de tout.

Aller à Magadan, c’est emprunter la route des os, le graal de l’adventure.

Aller à Magadan, ça fait rêver…

Mais y aller seul, en moto, est-ce raisonnable? C’est un rêve de « faire » la route des os, oui, mais quand même… Entre la passion et la raison, il faut choisir…

C’est donc décidé, je vais aller à Magadan !

le masque de Tristesse, monument à Magadan , russie
Le masque de tristesse

Le voyage

Pour préparer ce voyage, je me suis fixé mai 2020, le temps de rassembler les congés nécessaires pour pouvoir voyager suffisamment longtemps. J’ai envie d’en profiter, d’avoir du temps et de ne pas faire une course contre la montre. En grattant tous les fonds de tiroir, je dois pouvoir arriver a 5 mois.

voyage moto Russie sibérie
Une vague idée de ce que représenter le trajet

Un visa affaires pour la Russie aura une validité d’un an, mais je ne pourrai passer que 90 jours en tout en Russie. J’en profiterai donc pour visiter le Kazakhstan, si possible le Kirghizistan, la Mongolie… tout ça au gré des humeurs et de la providence.

Arrivé au bout, je prends un photo, je m’envoie un carte postale, et je me débrouille pour rentrer, et me renvoyer par la poste ou tout autre moyen qui se présentera à moi… Facile non?

La moto

Pour ce voyage, je voulais donc un trail pas cher, fiable et simple. qui permette de faire de longues journées de route comme de difficiles journées de pistes. J’ai donc trouvé une Honda transalp 650, qui va doucement s’équiper d’ici l’an prochain. Moto que je présenterai dans un prochain article détaillé…

La HONDA 650 transalp, moto avec laquelle je partirai en Sibérie sur le Road of bones jusque Magadan.
HONDA transalp 650


9 pensées sur “Sibérie à moto: Magadan

  • 3 juin 2019 à 19 h 26 min
    Permalink

    J’ai un projet à peu près similaire pour le printemps/été 2020, peut on échanger sur le sujet?

    Répondre
    • 3 juin 2019 à 19 h 45 min
      Permalink

      bonjour, oui bien sûr pas de souci ! 🙂

      Répondre
  • 27 juillet 2019 à 13 h 00 min
    Permalink

    Salut,pourquoi tu ne prends pas ta Katoche pour ce voyage ?

    Joël

    Répondre
    • 27 juillet 2019 à 19 h 18 min
      Permalink

      Salut,
      Je voulais prendre pas chère et simple. Finalement, je vais le faire la moto de mes rêves quand même, mais ce sera une Yamaha !
      La katoche va quand même retourner faire un tour en Russie en aout.
      Les gros inconvénients que je vois à la ktm pour le voyage:
      – il n’existe pas de petit boitier pour lire les défauts si besoin.
      – l’accès mécanique, notamment le filtre à air, est une horreur. A la maison ça passe, mais en voyage…
      Pour la ktm en elle-même, je suis sûr que cette bécane peut faire 200 000km sans souci. 🙂

      Répondre
  • 1 août 2019 à 23 h 35 min
    Permalink

    Merci pour ta réponse ,tu envisage quel modèle chez Yamaha pour ce périple ?

    Pour faire la jonction entre la GS Adventure et la KTM Adventure R j’ai fais le choix d’une Transalp comme celle de ta photo…..bon ça fait le job pour pas cher mais aucune sensation à deux avec bagage ( ça rame ) ….par contre je l’ai revendu en 2 jours !!

    Joël

    Répondre
    • 4 août 2019 à 17 h 44 min
      Permalink

      C’est sur que la translap n’est pas un foudre de guerre, mais elle est simple, fiable et roule bien.
      La ténéré me faisait rêver, alors je ferai ce voyage de rêve avec la moto de mes rêves ! 🙂

      Répondre
      • 7 août 2019 à 10 h 21 min
        Permalink

        Ok,et tu partirais sur la nouvelle T7 ?

        Répondre
  • 15 août 2019 à 10 h 29 min
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai également le même projet en été 2020 , direction BAM road et Route des os, je cherche un ou des coéquipiers endurcis intéressés par faire ce voyage.
    Pourrait-on échanger ?
    A bientôt
    Jacques

    Répondre
  • 29 août 2019 à 15 h 53 min
    Permalink

    Salut à tous,

    Vous partez un an trop tôt …pour moi ce serait 2021 mais vos expériences me serviront. Mon gros questionnement c’est le retour de la moto si possible.
    Pour la moto on est sur les mêmes bases, Honda Transalp même la 700 est très fiable, prévoir une pompe à essence qd même. Sinon la Yamaha 660 XTZ Ténéré, monocylindre fiable et économique … Ancien possesseur d’une 1190 KTM, 1290 maintenant, c’est sûr que ces gros trails vont très biens tant qu’il y a de la vie connectée autour mais dès que l’on part dans les contrées très reculées faut avoir une base simple à entretenir et à réparer …
    A bientôt,
    Vincent

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.