moto en panne : l’appel à l’assistance.

Rentrer en assistance

Suite à l’article publié ici même sur les assistances, voici une petite expérience ( on aime bien tester en réel chez traces-deux-roues.com !! ) : Nous avons donc fait appel à l’assistance incluse dans le contrat d’assurance de la moto en tombant – vraiment- en panne …

Tout ceci se passe à 450 km de la maison, Départ le vendredi pour faire un week-end sans moto, et retour le lundi, mais :

  • Le vendredi, en Suisse, 1ere panne où la moto refuse de démarrer. N’ayant pas d’allumette pour mettre le feu à la moto, j’appelle l’assistance, depuis la Suisse.
  • De service en service, d’attente en attente, au bout de 26 minutes je me retrouve avec un numéro de dossier et un numéro international à appeler. ( un service situé en Allemagne )
  • Après plus de 10 minutes d’attente encore, j’essaie de démarrer sans conviction sous le doux bruit de la musique d’ascenseur du répondeur.
  • La moto démarre, nous montons dessus vite fait et filons en France passer notre week-end.
  • Etant joueurs, le lundi matin, nous montons sur la moto pour le retour à la maison. Autre séance de bouchons en Suisse. Puis après l’arrêt café, la moto ne démarre plus.
  • Autre séance d’attente au téléphone pour enfin enclencher le retour avec l’assistance.
moto FGS sertao en panne en Afrique du Sud
en Afrique du Sud, je ne savais pas si j’avais une assistance sur ma moto de location…

Ce qu’il faut savoir avec l’assistance

1ere étape : prise en charge de la moto en panne

La première chose que fait l’assistance est de prendre en charge le véhicule. Il sera rapatrié chez le concessionnaire le plus proche ( du lieu où vous êtes, non le plus proche de chez vous ). Puisque c’était lundi, la moto aurait dû être donc laissée dans un garage auto agrée par l’assistance.

J’ai précisé que je réparais ma moto moi-même. Pour que nous soyons ensuite nous même rapatriés, la moto devait être prise en charge par la dépanneuse, j’ai donc laissé tomber cette étape. Elle est finalement restée au garage chez la patronne du café où nous étions arrêtés.

2e étape : se faire rapatrier

Cette étape ne commence que que lorsque le véhicule est pris en charge par la dépanneuse.

Dans notre cas, un taxi est venu nous chercher pour aller chercher une voiture de location à l’aéroport de Genève. De là nous sommes rentrés en voiture. Nous l’avons ensuite laissée à un autre aéroport, puis un taxi nous a ramenés à la maison.

3e étape : aller récupérer sa moto

Dans mon cas, puisque je répare moi-même, je suis allé à mes frais récupérer la moto. Sinon, il faut négocier avec l’assistance pour le trajet chez le réparateur lorsque la réparation est faite.

Conseils en cas d’appel à l’assistance

remorquage à la corde d'une motobécane AV89
un service de dépannage particulier pour la mobylette

Si vous voyagez à moto et que vous tombez en panne, voici quelques conseils avant d’appeler l’assistance:

  • Commencez par voir, en fonction d’où vous vous situez, si vous avez des concessionnaires dans le coin. Au mieux, si vous connaissez l’endroit ou la région, essayez d’en désigner un que vous connaissez qui n’est pas si loin. ( ou faites vous conseiller si possible )
  • Notez bien votre numéro de dossier, et demandez le numéro auquel rappeler à chaque fois. Le plus simple et le plus rapide ( ou le moins long… )
  • Armez-vous de patience. Le temps de faire venir une dépanneuse, de commander un taxi qui va vous amener à la la gare ou chez un loueur, il va déjà se passer du temps…
  • Pensez à récupérer l’essentiel sur votre moto avant de la quitter ( affaires perso indispensables, papiers, etc )

Dans ce cas, seule l’assistance incluse dans le contrat de votre véhicule fonctionne. Elle est donc bien importante, même si vous en avez une excellente avec votre carte bancaire, il n’y a pas de doublon possible dans ce cas.

Cet article est un petit retour d’expérience en France. Si cela arrive à l’étranger loin de chez vous, vous serez ravi d’avoir un bon contrat et quelqu’un qui vous explique la démarche à suivre et qui vous aide. Ne négligez pas vos contrats d’assistance, l’article est sur ce lien.

Si vous avez eu à faire appel à votre assistance, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour donner une astuce ou un conseil qui peut être utile en fonction de votre expérience !

2 pensées sur “moto en panne : l’appel à l’assistance.

  • 5 juillet 2019 à 15 h 08 min
    Permalink

    J’ai eu plusieurs expériences quant a l’assistance.,et ça change beaucoup d’un prestataire a l’autre !! Je ne citerai pas de nom mais un seul cas a été galère sur les 3,; heureusement c’était en France !!

    Répondre
    • 5 juillet 2019 à 15 h 39 min
      Permalink

      Apparemment il ne reste plus que deux prestataires principaux, et un troisième qui s’implante avec une méthode  » Uber  » pour gérer les taxis et réservations… D’après le chauffeur qui m’a ramené chez moi, ça ne va pas vraiment dans le bon sens. tout se fait par sms, c’est compliqué de répondre et rouler pour eux; et ça devient aussi difficile d’être flexible avec cette méthode…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.